English Français Nederlands

Chronologie de l’investissement durable

L’investissement durable connaît un essor rapide depuis plusieurs dizaines d’années. S’il trouve son origine dans les mouvements religieux qui ont traversé les pays anglo-américains au XVIIIe siècle, ce sont principalement les mouvements écologistes du début des années 1970 qui ont façonné l’investissement durable tel qu’on le connaît actuellement.

Depuis la fin du XXe siècle et le début du XXIe siècle, la progression de l’investissement durable est étroitement liée aux principaux changements sociétaux, à commencer par les mouvements sociaux majeurs associés à l’environnement, aux droits humains ou encore au bien-être animal. De nos jours, l’ISR et les enjeux ESG sont de plus en plus reconnus non seulement du fait de leur impact positif sur le monde, mais aussi des performances financières supérieures à long terme qu’ils permettent de générer.

Début des années 1900

Les premiers pas de l’investissement « conscient »

L’église méthodiste investit en bourse tout en évitant les sociétés impliquées dans l’alcool et les jeux de hasard.​

Les années 1960

L’investissement social a le vent en poupe.

Les investisseurs contribuent à des causes diverses – les droits des femmes, les droits civiques et le mouvement pacifiste.

1971

Naissance des fonds éthiques : le « Pax World Fund »

L’un des premiers fonds éthiques, le « Pax World Fund », évite d’investir dans des sociétés impliquées dans le commerce des armes.

1974

La banque environnementale est créée en Europe

La première banque éthique à vocation environnementale ouvre ses portes en Europe – il s’agit de la GLS Gemeinschaftsbank.

1986

Catastrophe de Tchernobyl

En Ukraine, le 26 avril 1986, à 1h23 du matin se produit la plus grave catastrophe nucléaire de l’histoire, conduisant certains investisseurs à repenser leur exposition à l’industrie nucléaire.

1988

Création du GIEC

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) est établi par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Sa mission première : émettre des recommandations à destination des membres de l’ONU portant sur le changement climatique et son impact social et économique, et proposer des stratégies et des éléments de réponse à ces évolutions, qui seront intégrés à une possible future convention internationale sur le climat.

1989

Naufrage de l’Exxon Valdez, Alaska

Le 24 mars 1989, 41 millions de litres de pétrole brut sont déversés sur les côtes de l’Alaska, produisant des effets dévastateurs sur l’environnement. Ce désastre accélère la sensibilisation aux grands risques environnementaux potentiels liés à certaines industries et à la nécessité, pour les investisseurs, de tenir compte de ces risques.

1997

Protocole de Kyoto

192 pays signent le Protocole de Kyoto, qui reconnait formellement les effets du réchauffement climatique mondial et s’engage à réduire les émissions de gaz à effet de serre qui le provoquent.

1999

Naissance des indices de durabilité Dow Jones

Les indices « Dow Jones Sustainability » sont créés pour suivre la performance financière des sociétés de premier plan en matière de développement durable.

2001

Scandale Enron

Le scandale Enron, l’une des plus grandes fraudes comptables de l’histoire, entraîne la faillite de l’entreprise et la dissolution d’Arthur Andersen, l’un des 5 groupes d’audit financier les plus importants au monde. Il sensibilise les investisseurs à la gouvernance et à l’importance d’analyser ce facteur avant de prendre la décision d’investir dans toute entreprise.

2005

Ouragan Katrina

Les événements météorologiques extrêmes tels que l’ouragan Katrina sont les symptômes du changement climatique. La couverture médiatique dont ils bénéficient contribuent à faire prendre conscience aux citoyens américains – et au reste du monde – de la magnitude que l’impact du changement climatique pourrait avoir à l’avenir.

2006

Une vérité qui dérange

Sortie du documentaire d’Al Gore sur le changement climatique – « Une vérité qui dérange ». Ce film, porté par l’ancien Vice-président des Etats-Unis, s’appuie sur les recherches les plus récentes et affirme que le changement climatique constitue l’enjeu majeur de notre temps et que personne, notamment les investisseurs, ne doit l’ignorer.

2008

Début de la crise des subprimes

La plus importante crise financière de l’histoire démarre aux Etats-Unis, avec des incidences significatives ressenties jusqu’en 2012 et des conséquences qui restent toujours visibles sur le marché. La crise fait suite à des années de relâchement dans les normes d’attribution de prêts hypothécaires aux Etats-Unis, un laxisme rendu possible par la faible surveillance et la fragmentation du marché des prêts hypothécaires, les banques étant incitées à vendre des crédits à ceux qui n’en avaient pas forcément les moyens.

2013

Catastrophe de l’immeuble « Rana Plaza » au Bangladesh

L’immeuble abritant des ateliers de confection textile s’effondre, provoquant la mort de 1129 personnes et faisant plus de 2500 blessés. Cet événement incite les entreprises et les individus à revoir leurs engagements avec des fournisseurs qui n’offrent pas de conditions de travail décentes, permettant d’assurer la sécurité des travailleurs.

2015

Accord de Paris sur le climat

L’Accord définit un cadre afin que l’élévation des températures moyennes à l’échelon mondial d’ici 2100 reste inférieure à 2 degrés Celsius par rapport aux niveaux préindustriels. En vertu de l’Accord, chaque pays doit présenter un plan national visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, le mettre en œuvre et le piloter.

2016

10ème anniversaire des PRI des Nations unies

Les PRI (Principes pour l’investissement responsable) de l’ONU atteignent 1 500 signataires.

2017

Lancement de la Candriam Academy

Candriam ouvre son Académie en ligne axée sur le partage des connaissances en matière d’Investissement Responsable.

2018

Le charbon, plus cher que les énergies renouvelables !

Tout un symbole : un rapport de Carbon Tracker révèle que 42 % des capacités de production mondiales d’électricité à partir du charbon ne sont pas rentables. Mieux, les Etats-Unis pourraient économiser 78 milliards de dollars grâce à la fermeture des centrales électriques fonctionnant au charbon, conformément aux objectifs de l’Accord de Paris. Pour établir ces conclusions, le think tank a analysé la rentabilité de 6 685 centrales électriques au charbon dans le monde, représentant 95 % de l’ensemble des capacités existantes.

2019

Faillite de Pacific Gas & Electric Corp aux Etats-Unis

Les Etats-Unis n’avaient pas vu ça depuis 100 ans : les feux de forêt en Californie font près d’une centaine de victimes et détruisent 15 000 logements. Ils conduisent à la faillite du fournisseur d’électricité Pacific Gas & Electric Corp. Les scientifiques avaient prévenu que le réchauffement climatique allait probablement rendre des incendies plus fréquents.

Rapport annuel Eurosif 2017

 

Eurosif est la première association européenne pour la promotion et le développement de l’investissement socialement responsable à travers l’Europe. 

Eurosif produit tous les deux ans un rapport complet sur les tendances et les évolutions en matière d’investissement socialement responsable en Europe.

Ce rapport, qui contient une multitude de données statistiques, de nombreux profils pays et une annexe bien référencée, peut se révéler utile comme guide de référence.